Harry H. Dikranian et Alexa Rahal ont prononcé une conférence intitulée « Intelligence artificielle et responsabilité, un équilibre délicat » lors du congrès annuel de l’Association des estimateurs et des économistes de la construction du Québec (AEÉCQ)

29 mai 2019


Deux avocats de notre cabinet, Harry H. Dikranian et Alexa Rahal, ont prononcé la conférence d’ouverture lors du congrès annuel de l’Association des estimateurs et des économistes de la construction du Québec (AEÉCQ), tenu le 23 mai dernier.

Intitulée « Intelligence artificielle et responsabilité, un équilibre délicat », leur allocution portait sur l’encadrement juridique en matière d’intelligence artificielle. Les conférenciers ont donné des exemples tirés des auteurs internationaux et de la jurisprudence canadienne en la matière.

Les développements récents dans le domaine de l’intelligence artificielle font rêver, mais l’utilisation des technologies n’est pas sans risque. Nos avocats ont apporté certaines pistes de solution en exposant les principes généraux de la responsabilité civile et leur application dans des situations impliquant l’intelligence artificielle.

Les conférenciers remercient Sophie Labrecque, stagiaire en droit, pour sa précieuse contribution.

Cette collaboration avec l’AEÉCQ fait suite au partenariat mis sur pied en février dernier lors de la conférence « Estimation et soumission formelle et recours en dommages ou injonction » présentée par Sarah Laplante Bazzi et Julien Grenier.